Et voilà, incroyable de te voir, du haut de tes quelques centimètres trotter. Tu vacilles encore un peu, tu cherches parfois ton équilibre, puis tu peux te mettre à courir vers un but qui nous échappe. De plus en plus jolie, avec un regard bleu taquin derrière tes boucles blondinettes. Tu tend ton index pour nous montrer ce qui t'émerveilles, tu envoies des bisous avec ta petite main, tu tente de faire de longue phrases qu'on aimerait tellement pouvoir décoder. J'ai toujours peur de ne pas assez te voir grandir, de manquer ces changements importants dans ta vie.

Ta maman a repris le boulot, il y a plusieurs semaines déjà. Toi et ta petite famille, vous étiez ici la semaine dernière pour fêter les 27 ans de ta marraine. C'est toi qui est repartie avec un cadeau d'anniversaire: un petit vélo qui (parait-il) te plaît beaucoup. Pour la première fois aussi, tu as dormi ailleurs que chez toi, sur mon lit. Tu es une petite fille très sage et très éveillée, avec des sourires d'anges...