Un texto de ta maman samedi matin. Pour nous inviter à manger. Vite fait, comme ça. Comme si de rien. Je suis contente de te revoir. Ainsi que tes parents. Tu es grande. Plus fine, plus élancée. Pourtant ce ne sont que quelques semaines qui se sont écoulées. On papote, on se raconte nos vacances, tu m'expliques aussi plein de choses dans un langage que malheureusement je ne parviens pas encore à décrypter. Tu es belle. De jolies boucles blondes qui dansent autour de tes yeux bleus. Comme je suis tellement contente de vous revoir, je vous invite à manger ce soir.

Alors tous les trois, vous avez débarqué tout à l'heure. Apéro prolongé pour tes parents et nous. Tu étais un peu grognon aujourd'hui. Peut-être tes dents qui te font mal. Je t'ai fait des courgettes. Ta maman a cassé une bougie et un brûle encens. Quelle maladroite! Chacun de nous a parlé de ses défauts. Comme un petit jeu. J'ai pas eu mon tour parce que nous sommes passés à table et je t'avoue que ça m'arrangeais bien. On t'a pas entendue nous parler des tiens d'ailleurs. Je dirais que tu es une petite fille qui sait déjà très bien ce qu'elle veut. Ce qui n'est pas un défaut.

En ce moment, tu trouves que c'est rigolo de jeter les objets autour de toi plutôt que de les garder dans les mains. Ce petit jeu ne fait pas forcément rire ta maman qui passe son temps à ramasser ce que tu envoies voler, mais ton papa dit qu'ils auront toujours le temps de devenir plus stricts quand tu seras plus grande.

Nous avons aussi eu l'occasion de mettre un peu au clair certains malentendus. Ta maman revient me voir mercredi soir. En attendant, bonne nuit petite Lilou!